Dominique Anglade quitte la vie politique ''J'entame un nouveau chapitre de ma vie''

Dominique Anglade a annoncé lundi qu'elle abandonnait la chefferie du PLQ et qu’elle démissionnerait de son siège de députée de Saint-Henri–Sainte-Anne le 1er décembre

Publié  270 Vues actualisé 3 mois depuis

Il y a 7 ans, le 9 novembre 2015, j'écrivais la première page de ma vie politique comme élue, à titre de députée libérale de Saint-Henri-Sainte-Anne.

Durant toutes ces années, j'ai eu le privilège de servir les citoyens de Saint-Henri-Sainte-Anne. Je l'ai fait avec beaucoup de détermination et d'empathie parce c'est un comté qui a besoin d'amour et de cœur.

J'ai aussi eu le privilège d'occuper la fonction de vice-première ministre et celui d'être la deuxième femme à occuper le poste de ministre de l'Économie.

Et si j'ai choisi la politique comme véhicule, c'est parce qu'au plus profond de moi j'ai la conviction que l'on doit travailler pour que chaque personne, peu importe où elle habite sur notre territoire, peu importe le milieu duquel elle est issue, peu importe ses origines, puisse atteindre son plein potentiel, qu'elle puisse être tout ce qu'elle peut être.

Tout au long de mon parcours, j'ai toujours défendu des valeurs qui m'ont été transmises par mes parents. Des valeurs d'inclusion, de respect et d'égalité des chances.

Je vais toujours voir grand pour le Québec. Pour que le Québec prenne pleinement sa place sur l'échiquier canadien comme ailleurs dans le monde. Un Québec capable de défendre sa langue et sa culture en incluant tous les Québécois.

Pour moi, être libérale, c'est croire en une société respectueuse des droits et libertés de chacun, ceux des autochtones qui sont ici depuis des millénaires et ceux du dernier immigrant qui vient de s'installer chez nous.

For me, being a liberal means believing in a society that respects the rights and freedoms of everyone.

Le parti libéral doit s'ancrer dans la modernité. Se saisir de l'importance que représente la lutte aux changements climatiques comme un vecteur de création de richesse collective nécessaire à l'expression de notre solidarité.

Être libérale, c'est reconnaître le chemin parcouru par les femmes, mais de prendre conscience de l'ampleur du chemin qui reste à faire pour une société véritablement plus juste et équitable au moment même ou ces femmes sont au front.

Notre parti est confronté à de nombreux défis. Il doit poursuivre son travail car nous avons un grand devoir de reconnexion avec les francophones et toutes les régions du Québec tout en restant fidèles à nos valeurs.

C'est ce grand parti qui est à l'origine de tant de réformes et de la Révolution tranquille. Le droit de vote des femmes, la nationalisation de l'électricité, la création de la Caisse de dépôt et placement, la mise en place du ministère de la Culture, le français comme langue officielle, l'assurance maladie, les grands projets de développement économique liés à notre hydro-électricité, le fond des générations, les grands projets de transport collectif.

Le Parti libéral a véritablement façonné le Québec tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Lors de la dernière élection, nous avons eu un puissant vent de face. Dans ce contexte difficile, j'ai, jour après jour, donné le meilleur de moi-même.

Depuis le 3 octobre dernier, j'ai pris la pleine mesure des résultats et comme plusieurs, j'ai été déçue. J'ai alors entamé une réflexion personnelle qui est normale. J'ai eu de très nombreuses discussions avec nos candidats élus et non élus, des militants et de nombreuses personnalités respectées qui font partie de l'héritage libéral. Ma conviction en la pertinence et la nécessité d'un Parti libéral du Québec fort à l'Assemblée nationale reste inébranlable.

Les enjeux démographiques, culturels, socio-économiques et écologiques sont trop importants pour que l'opposition officielle soit déchirée. Le Parti libéral du Québec doit opérer un renouvellement de son offre politique et de sa façon même de faire de la politique et n'a pas le luxe d'être miné par des intrigues internes dont les Québécois n'ont que faire.

En conséquence, ayant à l'esprit les intérêts du Québec et le bien du Parti, j'ai informé le président du parti de ma démission à titre de Cheffe du Parti libéral du Québec.

J'annonce également que je quitterai mes fonctions de députée de Saint-Henri-Sainte-Anne le 1er décembre.

Having in mind the interests of Quebec and the good of the Party, I have informed the party president of my resignation as Leader of the Quebec Liberal Party.

I am also announcing that I will step down as Member of National Assembly for Saint-Henri-Sainte-Anne on December 1st of this year.

Aux militants libéraux, il y a de grands défis devant nous et nous aurons besoin de tout le monde. Notre parti a et aura grand besoin de vous et vos contributions sont et seront inestimables.

J'adresse aussi mes remerciements à ma gang. J'ai adoré partager avec vous la magnifique aventure qui nous a réunis. Je ne peux pas tous vous nommer, mais à toutes et tous, la meilleure des suites, je ne serai jamais bien loin.

À mes collègues du caucus, je vous souhaite d'agir dans l'harmonie et l'unité afin que vos actions puissent avoir le maximum d'impact dans la suite des choses à titre d'opposition officielle.

À mes concitoyens de Saint-Henri-Sainte-Anne qui m'ont permis de vivre une expérience hors du commun : vous représenter à l'Assemblée nationale aura été le privilège d'une vie.

De manière plus personnelle, j'ai une pensée très particulière pour ma sœur Pascale qui a toujours été là. « Une chance qu'on s'a. »

Pour mes parents, qui ont continué d'inspirer mes actions tandis que mes beaux-parents ont été d'une présence indéfectible, merci à vous quatre.

Pour mon partenaire de vie. 24 ans ensemble la semaine dernière, merci d'avoir rendu le tout possible. Tu avais promis d'être un roc. Tu as livré la marchandise. J'ai hâte de poursuivre la route ensemble.

À Michaël, Clara et Sophia, je vous ai donné la vie, mais c'est vous qui plus que jamais donnez un sens à la mienne. Merci mes amours.

Quant à moi, j'entame un nouveau chapitre de ma vie.

À titre de citoyenne engagée, je vais mettre à profit les enseignements de ma vie antérieure et ceux des 7 dernières années d'expérience politique à servir autrement le Québec.


Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY
0 Commentaires