Le Bal des grands romantiques, toujours plus grandiose !

La Fondation du CHU reçoit un don exceptionnel de 8,5 M$<br>et amasse une somme de 775 000 $ net par le biais de l'événement.

Publié  472 Vues actualisé 4 mois depuis

 

La 27e édition du Bal des grands romantiques, qui avait lieu vendredi soir au Centre Vidéotron, a été porteuse de succès retentissants : la Fondation du CHU de Québec a amassé le montant net de 775 000 $ par le biais de son événement phare et a reçu un don majeur de 8,5 M$ sur 10 ans de l'organisme de bienfaisance spécialisé en soins préhospitaliers d'urgence et en transport médical Dessercom.

Pierre Tremblay, vice-président du conseil d’administration de la Fondation du CHU de Québec Nathalie Langevin, directrice générale de TVA Québec et directrice générale des ventes du Journal de Québec Marie-Claude Paré, présidente et cheffe de la direction de la Fondation du CHU de Québec Maxime Laviolette, président d’honneur du Bal des grands romantiques 2024, président et chef de la direction de Dessercom Guylaine Tremblay, animatrice du Bal des grands romantiques Crédit: Frédéric Lavoie (Groupe CNW/Fondation du CHU de Québec)

Présentée par Québecor et animée par Guylaine Tremblay, la prestigieuse soirée a rassemblé près de 700 convives issus principalement du milieu des affaires et du domaine médical. Des personnalités du milieu politique étaient également présentes, dont Jonatan Julien, ministre responsable des Infrastructures et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et Maude Mercier Larouche, conseillère municipale du district de Saint-Louis-Sillery, membre de l'exécutif et présidente du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

L'événement, qui a pour objectif annuel de récolter des fonds afin de soutenir financièrement les projets structurants du CHU de Québec-Université Laval (CHU), a par ailleurs mis de l'avant des histoires renversantes, apposant une empreinte très émouvante à la soirée.

Un appui majeur de Dessercom

Agissant à titre de président d'honneur du Bal, le président et chef de la direction de Dessercom, monsieur Maxime Laviolette, a profité de l'occasion pour annoncer un engagement exceptionnel de 8,5 M$ sur 10 ans à la Fondation du CHU de Québec dans le cadre de la construction du nouveau complexe hospitalier (NCH). Ce généreux appui permettra de financer l'acquisition d'équipements de pointe et des initiatives visant l'humanisation des soins, particulièrement du côté du bâtiment destiné aux soins critiques prévu dans le cadre du projet NCH. 

« Dessercom partage avec la Fondation du CHU de Québec les valeurs d'excellence et d'humanité des soins. C'est pour cette vision partagée conjuguée, ainsi que pour l'engagement de nos équipes à faire la différence auprès des Québécois en situation d'urgence que nous avons choisi de nous associer à ce projet porteur. Soutenir la Fondation du CHU de Québec, c'est aussi contribuer à la recherche et l'innovation qui sont des piliers sur lesquels notre organisation assure son développement et celui des soins préhospitaliers d'urgence. Nous sommes convaincus que ce partenariat aura un impact positif non seulement sur le patient, mais sur l'ensemble de notre industrie et des différents professionnels qui passent par le CHU, en fortifiant un maillon de la chaîne de santé. » - Maxime Laviolette, président et chef de la direction de Dessercom

« Par son expertise dans le secteur des soins préhospitaliers et du transport médical, Dessercom est un acteur important dans l'écosystème de la santé. Cet appui financier témoigne de façon éloquente de son engagement à l'égard du mieux-être de la communauté. Il donne par ailleurs un bel élan à la Fondation dans la poursuite de ses efforts dans le cadre de son Grand projet collectif. Par-dessus tout, il fait ressortir une volonté commune de nos deux organisations de catalyser l'innovation pour améliorer les soins de santé offerts à la population. » - Marie-Claude Paré, présidente et cheffe de la direction de la Fondation du CHU de Québec

Rappelons que la Fondation du CHU de Québec vise à amasser 60 M$ exclusivement destinés au nouveau complexe hospitalier d'ici 2030. 

Des histoires marquantes

L'atmosphère festive et électrisante du Bal a par moment laissé place aux émotions. Des témoignages recueillis par Guylaine Tremblay ont ponctué la soirée, atteignant le public droit au cœur. Parmi ceux-ci, la Dre Lucie Germain, directrice du Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l'Université Laval (LOEX) et professeure titulaire au département de chirurgie de la faculté de médecine de l'Université Laval, a raconté l'histoire de Roxanne Marcotte, une survivante d'un accident de la route lui ayant causé des brûlures sur 80 % de son corps. L'équipe de la Dre Germain, se spécialisant dans la reconstruction de tissus grâce au génie tissulaire, a joué un rôle crucial dans la vie de Roxanne en reconstruisant sa peau par la méthode d'autoassemblage, une avancée canadienne du LOEX.

Les invités ont également pu découvrir l'univers EQUOO, qui met de l'avant la technologie grâce à des lunettes de réalité augmentée destinées aux enfants devant obtenir des soins chirurgicaux au Centre mère-enfant Soleil (CHUL). Ces lunettes transportent les enfants dans un monde imaginaire et les soulagent de l'anxiété que peut leur générer une chirurgie. L'instigateur du projet et intervenant auprès de la clientèle pédiatrique du CHU, Martin Thibodeau, a livré un témoignage à la fois convaincant et extrêmement authentique.

Ces entrevues hors du commun ont mis en lumière les efforts nourris des équipes du CHU et de la Fondation, qui ultimement recueille des fonds pour permettre au CHU de faire l'extraordinaire dans le milieu de la santé, que ce soit pour l'acquisition d'appareils technologiques, la recherche ou la formation.


Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY
0 Commentaires